Rester à domicile et garder de l’autonomie est une volonté de plus en plus prononcée aujourd’hui, mais quelques fois difficile d’y parvenir. La cause est souvent un domicile non adapté et des solutions qui se font attendre et qui ne sont pas encore souvent réellement adaptées.

Une nouvelle solution vient d’être lancée par la société Domalys : Aladin est un nouveau dispositif connecté réunissant la sécurisation des levers nocturnes, la détection des chutes, la gestion des alertes et la prédiction de la perte d’autonomie ou de certaines pathologies. Dédié à préserver l’autonomie et la qualité de vie à domicile ou en établissement tout en soulageant les aidants, Aladin est conçu et fabriqué en France et réunit le « meilleur de la Silver Economie et de la santé connectée ».

Aladin au service des personnes fragilisées désirant rester à domicile

La chute est une des principales causes d’insécurisation des personnes fragilisées à domicile. Dans la plupart des cas, elle a lieu la nuit, lors du trajet chambre – salle de bains. Le plus souvent elles sont dues à la perte d’équilibre, à l’éblouissement ou un à obstacle dissimulé par le manque de lumière.

Selon les données EPAC, en 2010, 85% des recours aux urgences pour accident de la vie courante chez les 65 ans et plus étaient dus à une chute. Cette proportion augmentait avec l’âge : 71% de 65 à 69 ans, 78% de 70 à 74 ans, 85% de 80 à 84 ans, 93% de 85 à 89 ans, 95% à 90 ans et plus. Selon les données issues des certificats de décès, en 2013, en France métropolitaine, 9 334 personnes de plus de 65 ans sont décédées suite à une chute accidentelle.

L’insécurisation à domicile est d’une part un problème rencontré par les personnes devenant dépendantes, mais également une problématique pour les proches et aidants, inquiets à l’idée de laisser leur proche exposé à des difficultés d’autonomie. Il existe 11 millions d’aidants en France. Il s’agit dans la plupart des cas d’un enfant ou d’un membre de la famille, mais plus largement aussi un voisin ou un aidant professionnel. Ces personnes souffrent souvent de la place que prend la perte de l’autonomie de leur proche, dans leur vie quotidienne. Des solutions existent déjà aujourd’hui en matière d’aide à domicile, de téléassistance, de mobiliers adaptés au domicile de la personne dépendante vivant seule… pourtant, la chute reste une des causes d’insécurité majeures.

Au-delà des chutes et des blessures qu’elles entraînent, « Aladin répond aux réveils et angoisses nocturnes qui apparaissent chez la population vieillissante, mais également aux pathologies comportementales telles que la maladie d’Alzheimer. C’est un outil qui permet aux personnes rencontrant ces problématiques de se sentir en sécurité et ainsi moins angoissées » explique Domalys.

« Les données collectées grâce aux objets connectés permettent en effet de simplifier la vie des personnes à domicile mais également celle des aidants. Les prestations sont de plus en plus justes car, grâce à l’analyse des données, elles répondent de manière la plus précise possible au besoin de la personne », explique Maximilien Petitgenet, directeur associé de Domalys. Aladin est un outil au service du bien-être des personnes.

Aladin répond aux besoins

Afin de répondre mieux aux besoins des Seniors à domicile, Aladin veut s’inscrire dans un parcours de maintien de l’autonomie de la personne. Ainsi, Aladin se veut un dispositif connecté réunissant la sécurisation des levers nocturnes, la détection des chutes, la gestion des alertes et la prédiction de la perte d’autonomie ou de certaines pathologies. Dédié à préserver l’autonomie et la qualité de vie à domicile ou en établissement tout en soulageant les aidants, Aladin est conçu et fabriqué en France. Domalys avance une réduction des chutes jusqu’à 76 %.

Aladin promet de sécuriser le domicile. Il détecte automatiquement le lever et émet une lumière « sécurisante et progressive ». L’éclairage est indirect, il permet ainsi de réduire les pertes d’équilibre dues à l’éblouissement et met en lumière les éléments dangereux.

Alliant ses services à des partenaires, acteurs du marché de la Silver Economie tel que Filien ADMR pour sa plate-forme de téléassistance, Aladin est un service allant d’un bout à l’autre du besoin. « Aladin est un excellent complément, notamment auprès des personnes très fragiles et dépendantes, que nous ne pouvons pas suivre 24/24h. C’est un très bon outil à la fois de relais et d’assurance pour les personnes et leurs familles », soutient Elisabeth Racine, responsable du développement de Filien ADMR, avant d’ajouter : « La dimension domotique qui arrive sur le marché de la Silver Economie, le cœur de l’offre Aladin, créer très clairement le lien entre Domalys et Filien ADMR ».

Aladin, une application

Domalys a noué un partenariat avec Prédical, startup ayant pour mission d’allier analyse scientifique de données et domotique au service du maintien à domicile des Seniors isolés.

Ainsi, les données collectées par Aladin sont récoltées par la plateforme qui est hébergée sur un cloud. Prédical réalise ensuite des traitements analytiques qui seront disponibles pour les utilisateurs. La collecte, le stockage et les accès sont sécurisés.

La plateforme est dotée d’un système de machine learning, permettant, à l’issue de quelques semaines d’apprentissage, de modéliser les habitudes et les routines du Senior. « A partir de cet apprentissage, nous pouvons déterminer les semaines suivantes s’il y a une modification de ces routines qui peuvent révéler une fragilité naissante ou en évolution », explique Maximilien Petitgenet, directeur associé de Domalys.

Les anomalies détectées sont de différents types : il y a tout d’abord les alertes « personne au sol », détectées automatiquement par Aladin lui-même et envoyées à la plateforme, ainsi que les alertes d’inactivité anormale qui sont détectées par traitement des données. Ces deux types d’alertes doivent être prises en charge immédiatement pour la sécurité des personnes équipées. Enfin, le dispositif envoie des alertes d’évolution de tendance.

La mesure continue et l’analyse permettent de donner une vision objective qui vient compléter une évaluation ponctuelle de la bonne forme de la personne à domicile.

« Nous fournissons un service d’actimétrie pour toute installation d’un pack Aladin, qui permet d’avoir accès à la mesure de l’activité et du sommeil chaque jour, une gestion des alertes et des notifications vers le réseau de solidarité du bénéficiaire ou envoyées vers la téléassistance qui réalise ensuite une levée de doute », détaille Stéphane Besseau, dirigeant de Prédical.

 

Aladin au service des personnes fragilisées désirant rester à domicile

Au-delà des chutes et des blessures qu’elles entraînent, Aladin veut répondre aux réveils et angoisses nocturnes qui apparaissent chez la population vieillissante, mais également aux pathologies comportementales telles que la maladie d’Alzheimer.

Domalys veut faire de système un outil qui permette aux personnes rencontrant ces problématiques de se sentir en sécurité et ainsi moins angoissées. « L’évocation de ce type de problème est assez régulière sur le terrain, c’est pour cela que nous avons souhaité travailler avec Domalys », explique Elisabeth Racine.

« Les données collectées grâce aux objets connectés permettent en effet de simplifier la vie des personnes à domicile mais également celle des aidants. Les prestations sont de plus en plus justes car, grâce à l’analyse des données, elles répondent de manière la plus précise possible au besoin de la personne », explique Maximilien Petitgenet, directeur associé de Domalys. Aladin est un outil au service du bien-être des personnes.

Aladin au service des aidants

Aladin est un service qui arrive sur le marché de la Silver Economie veut répondre aux besoins des aidants. En effet, s’il existe aujourd’hui des offres de services à la personne, Aladin souhaite les compléter pour rendre les aidants plus sereins. Des personnes qui sont souvent très soucieuses de laisser leurs proches exposés à de potentiels chutes, notamment nocturnes.

Avec Aladin, « famille, proches, amis, voisins ou téléassitance sont alertés directement sur leurs téléphones pour une prise en charge rapide qui va minimiser les conséquences de la chute ».

Les aidants, désignés par ordre de priorité, sont alertés « en cascade », les uns après les autres. Si tous les aidants sont indisponibles, une alerte peut être envoyée aux secours pour intervention.

Aladin, un dispositif d’aide en EHPAD pour le personnel

« Aladin permet un meilleur suivi des personnes accompagnées en EHPAD et favorise ainsi leur bien-être. En effet, la version précédente d’Aladin, développée par Domalys, a fait ses preuves : plusieurs milliers de lits ont été équipés en EHPAD » explique Domalys.

Aladin répond avant tout à un besoin à domicile, mais Domalys veut répondre également aux problématiques rencontrées dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

« Si les personnes sont davantage en sécurité dans ces établissements, le constat est clair : 50 % des chutes nocturnes ne sont pas détectées. En cause : le personnel ne peut malheureusement pas assurer la sécurité de toutes les chambres de manière constante. Aladin est donc une solution à apporter au personnel en souffrance de ces établissements » explique le fabricant.

 

 

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter
Vous aimez nos articles ? Abonnez-vous à notre newsletter

 

Les commentaires sont fermés