Description  1

D’après une étude de la Drees En France métropolitaine en 2015, 17 % des personnes de 60 ans ou plus vivant à domicile déclarent avoir beaucoup de difficultés à mordre et mâcher un aliment ferme ou ne pas y parvenir, même quand elles portent un dentier, d’après l’enquête Capacités, Aides et REssources (CARE) ménages, volet seniors, qui interroge 10 600 personnes âgées de 60 ans ou plus vivant à domicile.

Parmi ces mêmes seniors, 6 % signalent de nombreuses difficultés ou une incapacité pour voir de près et 4 % pour voir de loin, malgré leurs lunettes ou leurs lentilles le cas échéant. Enfin, la même proportion de personnes (4 %) déclarent avoir beaucoup de difficultés à entendre une personne dans une pièce silencieuse ou ne pas y parvenir, même quand elles sont équipées d’un appareil auditif. Les difficultés de mastication augmentent progressivement avec l’âge ; la vue et l’ouïe se dégradent, elles, rapidement à partir de 80 ans.

À âge et catégorie socioprofessionnelle comparables et avec appareillage éventuel, les femmes ont plus de limitations de vision et de mastication que les hommes, mais moins de limitations auditives. Pour les trois types de limitations, les écarts entre les ouvriers et les cadres sont très marqués.

Environ deux millions de personnes déclarent des difficultés de mastication importantes

Les personnes de 60 ans ou plus vivant à domicile rencontrent plus fréquemment des problèmes de mastication que d’audition ou de vision : 17 % déclarent en avoir beaucoup ou ne pas du tout parvenir à mordre ou mâcher un aliment ferme, soit 2,4 millions2 de personnes (tableau 1). Parmi elles, trois sur dix ne portent pas de dentier et sept sur dix signalent ce type de limitations malgré leur dentier. Avec l’âge, elles sont de plus en plus nombreuses : c’est en effet le cas d’une personne sur dix entre 60 et 69 ans contre quatre sur dix chez les 90 ans ou plus.

Les limitations de vision concernent une majorité de personnes déjà appareillées

Les difficultés pour voir de près, même avec des lunettes ou des lentilles, sont plus fréquentes que celles pour voir de loin. Chez les personnes de 60 ans ou plus vivant à domicile, 800 0005 (6 %) déclarent avoir beaucoup de difficultés ou ne pas du tout parvenir à voir clairement les caractères d’imprimerie d’un journal.

Environ 3 % des personnes de 60-69 ans vivant à domicile signalent ce type de limitations, contre 22 % chez les 90 ans ou plus.

Environ 540 000 seniors déclarent des limitations auditives importantes

La cause la plus commune de perte d’audition chez l’adulte est la presbyacousie (altération physiologique de la fonction auditive associée au vieillissement), qui peut généralement être compensée par le port d’un appareil auditif (Bouccara et al., 2005). Chez les personnes de 60 ans ou plus vivant à domicile, 540 0007 (4 %) déclarent avoir beaucoup de difficultés ou ne pas parvenir du tout à entendre une conversation dans une pièce silencieuse (tableau 1). Parmi ces personnes, sept sur dix ne portent pas d’appareil auditif et trois sur dix présentent des limitations malgré leur appareil. Ces difficultés augmentent et s’aggravent avec l’âge : 1 % des 60-69 ans vivant à domicile sont concernés, contre 19 % des 90 ans ou plus.

Les inégalités entre catégories sociales sont les plus marquées pour les difficultés de mastication

À âge et sexe comparables, les ouvriers ou anciens ouvriers8 ont plus de difficultés de mastication que les cadres ou anciens cadres, même quand ils portent un dentier (tableau complémentaire B). Les écarts sont moins marqués pour les problèmes de vue et d’audition (toujours après correction éventuelle). Les inégalités entre catégories professionnelles face aux difficultés auditives avaient déjà été relevées à partir des enquêtes Handicaps-incapacités-dépendance (HID) en 1999-2000 (Sander et al., 2007) et Handicap-Santé en 2008 chez les plus de 20 ans en ménage et en institution (Haeusler et al., 2014).

Source : Etudes et Résultat – Drees – Juin 2018 « Les difficultés pour entendre, voir et mastiquer augmentent avec l’âge« 

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter

 

 

Laisser votre commentaire