Alors que la part des seniors actifs augmente[1] et que l’âge du départ à la retraite fait débat, Malakoff Médéric Humanis s’est intéressé à la place dans l’entreprise des 55 ans et plus, qui représentent aujourd’hui près de 16 % de la population active en France[2]. Comment envisagent-ils leur avenir professionnel dans un monde du travail en profonde mutation ? Comment les entreprises prennent-elles en compte la problématique de l’allongement de la vie professionnelle ? C’est à ces questions que répond l’étude miroir réalisée par le Comptoir de la nouvelle entreprise en croisant le point de vue des salariés avec celui des dirigeants d’entreprises. 34 % des salariés – tous âges confondus – se disent inquiets et 60 % des dirigeants se disent préoccupés par l’allongement de la vie professionnelle [3]. Les salariés craignent notamment des difficultés de santé et des difficultés à tenir le rythme (plus de 80 %), des risques d’usure professionnelle (83 %) ou de perte d’employabilité (70 %). Mais malgré l’inquiétude, la prise de conscience reste émergente et peu d’entreprises se sont encore saisies du sujet. Si 49 % des dirigeants estiment que leur entreprise est bien préparée à cette évolution, seuls 21 % d’entre eux

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

Les commentaires sont fermés