Description 3

Face aux enjeux de santé, sociaux et politiques actuels, l’Institut de la longévité, des vieillesses et du vieillissement (ILVV) vise à promouvoir et à animer les recherches françaises en sciences humaines et sociales, en portant une vision plurielle du vieillissement.

L’ILVV est un groupement d’intérêt scientifique (GIS) créé par neuf institutions publiques. Ses missions sont de faire connaître les travaux conduits en France et de faciliter les coopérations interdisciplinaires pour éclairer la grande diversité des vieillesses.

L’allongement de l’espérance de vie et le vieillissement de la population induisent des changements massifs des rapports entre générations, une modification des « temps » de vie et une importante diversification des parcours.

Ils s’accompagnent d’enjeux sanitaires, sociaux et politiques majeurs. L’objectif de l’ILVV est de promouvoir et d’animer les recherches permettant d’appréhender la grande diversité des vieillesses et de comprendre l’évolution des ressources, des aspirations et des besoins avec l’avancée en âge. Pour ce faire, ce champ de recherche, richement investi par les sciences humaines et sociales, peut s’appuyer sur la complémentarité des disciplines (anthropologie, architecture, démographie, droit, économie, épidémiologie, géographie, histoire, ingénierie, philosophie, psychologie, santé publique, sociologie…). Il s’agit d’offrir une meilleure visibilité régionale, nationale et internationale aux travaux conduits en France et de favoriser l’interdisciplinarité, le dialogue avec les acteurs institutionnels et les interactions avec les sciences connexes.

La Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse), le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie), la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), l’EPHE (École Pratique des Hautes Études), l’Ined (Institut national d’études démographiques), l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), l’Université Paris Dauphine et l’Université de Lorraine créent le GIS Institut de la longévité, des vieillesses et du vieillissement (ILVV). L’ILVV prend la suite du groupement de recherche Longévité et vieillissements, pour animer ce champ de recherche avec quatre missions :

  • Connaître le champ de recherche en identifiant les équipes de recherche autour de thématiques clés (conditions de vie, participation sociale, inclusion, politiques, innovation, intégration, mobilité, etc.). Une cartographie des chercheurs et chercheuses, des équipes et des thématiques développées sera mise à disposition pour accroître l’interconnaissance, favoriser les collaborations interdisciplinaires et identifier les questions émergentes.
  • Faire connaître les recherches grâce à la lettre d’information « Recherche sur le vieillissement », un bulletin de veille ainsi qu’un site internet qui évoluera vers un portail dynamique.
  • Animer la recherche avec l’ensemble des acteurs et actrices du champ, en organisant et en soutenant des manifestations scientifiques pluridisciplinaires et des actions destinées aux étudiants et étudiantes en thèse, aux chercheurs et chercheuses en contrat post-doctoral (soutien à la mobilité, ateliers et formations, etc.). L’objectif sera aussi de promouvoir et de valoriser les sources de données disponibles.
  • Faire dialoguer les sphères de la recherche et des décideurs publics lors de séminaires visant à partager des questions de recherche et de politiques sociales.

L’ILVV est dirigé par Emmanuelle Cambois (directrice de recherche en démographie, Ined), Vincent Caradec (professeur de sociologie, Université de Lille) et Agnès Gramain (professeure d’économie, Université de Lorraine). Hélène Trouvé (Cnav) en est la cheffe de projet.

 

 

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter

 

 

Tags: ,

Laisser votre commentaire