Document sans titre Selon un sondage BMO/Ipsos Reid, – près d’un sur trois croit qu’il devrait s’occuper des enfants du défunt; – un sur quatre croit qu’il serait obligé d’adopter les animaux domestiques; – plus d’un sur deux pense qu’il devrait interpréter ce que voulait dire le défunt dans les parties confuses du testament. Selon le sondage BMO/Ipsos Reid auprès des baby-boomers canadiens, lorsqu’on leur a donné le choix de neuf options, seulement 5 % des baby-boomers ont indiqué correctement les tâches dont un liquidateur doit s’acquitter. Tandis que la plupart (88 %) ont correctement choisi les tâches administratives consistant à payer les comptes, à réacheminer tout le courrier et à annuler les abonnements et que 88 % ont aussi choisi celles consistant à examiner tous les relevés bancaires et de placements et à fermer les comptes, près du tiers (31 %) des baby-boomers ont indiqué incorrectement qu’ils devaient prendre soin des enfants du défunt jusqu’à leur majorité et près du quart d’entre eux (24 %) pensaient par erreur qu’ils devaient adopter les animaux domestiques du défunt. Non seulement les baby-boomers sont-ils perplexes au sujet des tâches exigées du liquidateur, mais ils ont des idées erronées sur la durée des

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis
Tags: