Description  1

Âge d’Or Services est une enseigne dédiée à l’aide à la personne qui propose une gamme de services, tels que l’aide à domicile pour diverses tâches, la livraison de courses, de repas ou de médicaments, l’accompagnement aux sorties, le bricolage, le jardinage, la téléassistance ou encore l’aide au retour d’hospitalisation. Interview de Philippe Souquieres, Directeur développement réseau de l’Age d’Or Services.

Pouvez-vous présenter Age d’Or Services ?

Depuis 2001, l’Age d’Or Services est une filiale à 100 % du groupe CNP Assurances. Nous sommes un réseau 100 % franchise, d’entreprises dédiées aux personnes fragiles, aux personnes en perte d’autonomie, mais aussi aux personnes en situation de handicap.

Avec nos 125 implantations en France métropolitaine et dans les DROM, nous proposons un large bouquet de services ayant pour objectif de favoriser le maintien à domicile de ces personnes fragiles.

Parmi les prestations que nous proposons, nous avons des piliers tels que l’accompagnement véhiculé, qui est notre métier historique, mais aussi l’assistance à la personne, le portage de repas, l’entretien du cadre de vie, le petit bricolage et jardinage, l’aide ménagère et enfin tout ce qui va être lié au service de téléassistance.

Quels sont les prochains développements pour Age d’Or Services ?

Pour nous développer, nous sommes toujours à la recherche de personnes motivées, à forte dimension humaine, pour développer des structures avec nous. Il reste en effet de très belles implantations disponibles à réaliser. Actuellement, nous sommes sur un rythme d’une dizaine d’implantations par an.

Pouvez-vous nous décrire une agence type ?

Une agence type est composée d’une grosse vingtaine d’équivalents temps plein, soit des équipes comprenant entre 25 et 30 personnes, et nous sommes aux alentours de 700 000 € de chiffre d’affaires.

Quels sont, d’après vous, les enjeux du secteur ?

Avec le facteur démographique qui fait que le secteur d’activité se développe, l’un des enjeux va être de travailler avec les nouveaux outils qui permettront aux personnes d’être encore mieux, et surtout en toute sécurité, à leur domicile.

Ensuite bien sûr, nous devons étudier comment utiliser les nouveaux outils de la Silver économie et notamment les objets connectés pour le bien-être de la personne.

Autrement dit, c’est savoir comment nous allons agréger ces nouveaux outils pour ces personnes et comment nous allons les rendre faciles et utilisables, dans le but que cela facilite leur vie.

Un autre enjeu est de savoir comment les jeunes Seniors pourront anticiper leur futur maintien à domicile.

Enfin, le dernier grand enjeu est la solvabilité de notre secteur d’activités, parce que nous avons de plus en plus de personnes âgées et les enveloppes budgétaires restent à peu près les mêmes, depuis plusieurs années.

Par rapport à la multitude de nouveautés et d’innovations sur la Silver économie, comment procédez-vous pour “trier” ces innovations ? Quel est votre avis vis-à-vis de ces innovations de la Silver économie ?

Il existe des innovations que nous jugeons pertinentes et que nous décidons de faire tester par nos agences. En effet, nous avons la chance d’avoir des franchisés qui sont très intéressés par ces solutions.

Mais à côté, il y a aussi, à mon avis, des innovations qui me semblent un peu trop innovantes et complexes à utiliser pour les personnes âgées.

Bien sûr, dans plusieurs années, lorsque nos bénéficiaires seront les personnes ayant actuellement moins de 70 ans et qui sont déjà très connectés, nous aurons beaucoup moins de difficulté.

Ainsi, actuellement sur la Silver économie, certaines innovations sont vraiment trop complexes aussi bien pour nos clients âgés, mais aussi pour nos salariés intervenants à domicile.

 

 

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter

 

 

Laisser votre commentaire