Marc Bourquin, conseiller Stratégie de la FHF et Jean-Pierre Aquino, délégué général de la SFGG ont publié le rapport sur « Les innovations numériques et technologiques en gérontologie ». Outre le nécessaire renforcement des moyens et des effectifs du  secteur du grand-âge, dans  ce rapport présenté ce jeudi 20 juin devant le Conseil National de la Silver Economie, la FHF et la SFGG appellent les pouvoirs publics à développer massivement les nouvelles technologies au service du grand âge. Le constat est unanime et indiscutable : l’espérance de vie ne cessant de progresser, le nombre de personnes touchées par les maladies liées à l’âge pourrait doubler tous les 20 ans. Les nouvelles technologies, qui se développent de manière extraordinaire ces dernières années et qui visent à favoriser le maintien de l’autonomie et l’optimisation de la fin de vie, s’apprêtent-elles à modifier la prise en charge du grand âge ? Les innovations numériques et technologiques seraient-elle une des réponses à ce grand défi ? Il est certain que leur déploiement suscite des questions, notamment sur un risque – réel ou supposé – de déshumanisation des soins. Dans les suites du rapport de Dominique Libault, l’étude co-rédigée par Marc Bourquin et Jean-Pierre Aquino interroge la place et le

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

Les commentaires sont fermés