Description 2

La société Profonia, basée en Isère (France) lance une nouvelle application pour le grand public : MyProfonia est une application qui se propose d’entretenir son audition.

Profonia qui développe des solutions pour améliorer les échanges entre audioprothésistes et patients, vient de lancer une application grand public : MyProfonia.

Sur la base d’un travail quotidien et d’un programme personnalisé, l’entraînement auditif aide à améliorer certaines capacités altérées chez la personne comme l’attention auditive, la concentration, l’écoute sélective, distinction des fréquences et tonalités.

L’entraînement auditif s’adresse à tout le monde, aux personnes appareillées ou non.

Aussi bien pour des personnes qui veulent renforcer et améliorer leur audition que pour des populations jeunes exposées fortement à la musique, les travailleurs dans le bruit et les personnes acouphéniques.

L’entraînement auditif peut même alerter d’une éventuelle baisse d’audition si les résultats sont trop bas.

Un lien avec les professionnels

Dans le cadre d’un appareillage, MyProfonia est aussi une opportunité pour les professionnels de l’audition pour enrichir la relation patient.

L’application permet une remontée des résultats de l’entraînement auditif, de garder le lien permanent entre les rendez-vous et de mesurer la satisfaction des patients le tout pour une «relation augmentée».

Troubles de l’audition en chiffres

Le nombre de cas ne cessant de progresser avec l’âge, la surdité affecte 6% des 15-24 ans et plus de 65% des 65 ans et plus.

Le nombre de cas ne cesse ensuite de progresser avec l’âge, la surdité touchant  6% des 15-24 ans, 9% des 25-34 ans, 18% des 35-44 ans et plus de 65% des plus de 65 ans.

Il s’agit alors de surdités acquises au cours de la vie, suite à des traumatismes acoustiques, des maladies (otites chroniques dans environ 20 % des cas, tumeurs, etc.), des accidents (plongée) ou encore des toxicités médicamenteuses.

La plupart de ces facteurs contribue à la destruction progressive de cellules qui jouent un rôle central dans les mécanismes de l’audition (voir plus loin). Le vieillissement peut être associé aux mêmes phénomènes, conduisant à une perte auditive qui apparaît le plus souvent à partir de 50-60 ans. On parle alors de presbyacousie.

Environ 2 millions de personnes atteintes de déficit auditif sont équipées dans notre pays,
alors que près de 3 millions pourraient l’être (Source : Unsaf).

 

Laisser votre commentaire