Marie Vial a lancé le 1er juin 2017 le premier comparateur en ligne de téléassistance : MyautonoMie.com

Pouvez-vous présenter myautonomie.com ?

Myautonomie.com est un outil simple, pratique et ludique : c’est une plateforme internet nouvelle génération entièrement dédiée à l’autonomie de la personne, pensée pour les particuliers et les professionnels.

Il s’agit du premier site comparateur et de référencement des solutions dédiées à l’autonomie de la personne en faveur du maintien à domicile.

Nous avons pour but de référencer dans notre première version les solutions de ééléassistance de qualité et dans toute leur diversité permettant de proposer des offres personnalisées.

Pour trouver une solution, il suffit de renseigner sa localité, répondre à quelques questions pour cerner au mieux la recherche et la situation du bénéficiaire… Un panel de solutions est proposé afin de faciliter au mieux la vie quotidienne de l’utilisateur.

Nos forces sont une analyse approfondie du marché et des besoins, un positionnement leader sur un marché en pleine expansion et une réponse pertinente à un réel besoin d’informations et d’accès simple aux solutions

Pourquoi avoir développé ce site ?

J’ai bénéficié d’une expérience de dix ans dans le domaine de la téléassistance, me permettant d’analyser les réels besoins du grand public, des prestataires, des prescripteurs mais également des financeurs et finalement de me rendre compte d’un cruel manque d’informations.

L’humain est central dans ma démarche et c’est cela qui m’a poussé à proposer ce service.

Les familles se posent de nombreuses questions : quel prestataire choisir ? Quelles solutions existent pour faciliter le maintien à domicile ? Quelle solution répond à mes besoins ? A qui m’adresser ?

Ainsi, le modèle d’un site comparateur d’offres et de services s’est imposé naturellement afin de créer un outil simple et d’utilité publique.

Selon une étude réalisée en 2014 par la Commission Européenne, 3 français sur 4 utiliseraient un comparateur en ligne avant de réaliser un achat. Que ce soit pour commander ses billets d’avions, souscrire un contrat d’assurance, un forfait de téléphone portable ou trouver un crédit immobilier…

Il existe des outils pour tout comparer. Tout, exceptés les solutions favorisant l’autonomie et le maintien à domicile. C’est de là que s’est imposé l’idée de myautonomie.com.

A qui est-il destiné ?

Myautonomie.com s’adresse très largement à tout public concerné par la recherche de solutions liées à l’autonomie de la personne.

Il s’agit des personnes âgées, isolées, handicapées, convalescentes, des aidants familiaux mais également professionnels. Ces derniers sont extrêmement sollicités au quotidien par les particuliers pour des informations et conseils.

Comment sélectionnez-vous les solutions proposées ?

Chaque partenaire référencé sur myautonomie.com est sélectionné au préalable. Il s’agit de partenaires sérieux, d’acteurs présents et reconnus sur le marché de la téléassistance, de société ou association créées depuis plus d’un an avec une démarche qualité réelle et valorisée.

Les prestataires sont également en possession d’un numéro SAP (service à la personne) permettant l’accès aux aides fiscales (50% du montant de l’abonnement). C’est une véritable démarche qualité, réalisée dans la bienveillance.

Quel est votre parcours professionnel ?

Il est atypique, ponctué de voyages, de polyvalence et d’adaptation. Ma formation initiale, réalisée à Paris dans le domaine du tourisme, m’a conduite à un poste de Cast Member à Disneyland… Une première expérience plutôt originale ! Au grès de mes voyages, je suis passée de monitrice de plongée sous-marine en Guadeloupe et Corse à consultante en défiscalisation ou encore entrepreneur dans le commerce écologique et équitable à l’Ile de la Réunion. Une expérience où il s’agissait de commercialiser des sacs et accessoires, fabriqués par une association de femmes aux Philippines à partir d’emballages de jus de fruits recyclés puis tressés. J’ai créé un réseau de revendeurs sur l’île, mis en place un partenariat avec la Poste… Et ai revendu mon activité à mon banquier

J’ai ensuite bénéficié d’une expérience de dix ans dans le domaine de la téléassistance, me permettant d’analyser les réels besoins du grand public et de me rendre compte d’un cruel manque d’informations. J’ai toujours su que j’étais faite pour l’entreprenariat et c’est pour cela que je n’ai pas hésité à me lancer.

Lors de la création de votre entreprise, quelles sont les difficultés auxquelles vous avez fait face ?

J’ai lancé ce projet il y a tout juste un an avec l’accompagnement de l’ACEC BGE Côte d’Azur. Il a donc fallu une année de travail intense pour recherche les prestataires, lever des fonds, rechercher les partenaires de téléassistance et surtout créer le site de A à Z pour proposer un concept sur-mesure.

La partie la plus complexe a bien sûr été la recherche de financements. Après de multiples refus, c’est finalement la Société Générale qui m’a accordé un prêt bancaire, sous caution de BPI France…

Mais ce fut un véritable parcours du combattant ! Le site en lui-même était également complexe à construire et l’acceptation du projet par les prestataires pas toujours évidente puisqu’il s’agit finalement d’une mise en concurrence directe des offres existantes. C’est un nouveau mode de distribution qui nécessite notamment une transparence tarifaire totale.

Quels sont vos projets d’évolution pour ce comparateur ?

Nous allons prochainement intégrer la comparaison des services à la personne avec une valorisation de la qualité de service par des avis vérifiés, toujours dans un objectif d’accompagnement des particuliers.

Il y a également un vrai travail en perspective sur le référencement des aides financières pour le maintien à domicile. Enfin, je souhaite intégrer de nombreuses autres rubriques en vue de créer un outil complet de solutions et services d’aide à l’autonomie de la personne à domicile…

Le contexte

Selon l’INSEE, le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans sera en 2035 de 13,6% contre 9,3% actuellement.

Confrontée à ces évolutions démographiques, la société française doit apporter des réponses socialement satisfaisantes et économiquement soutenables. La voie privilégiée est le maintien, le plus longtemps possible, des personnes âgées à leur domicile. Socialement bénéfique, car il permet aux seniors de conserver leur cadre de vie domestique et leur environnement social habituel, le maintien à domicile s’avère également pertinent sur le plan économique, en réduisant la prise en charge liée à l’hébergement en établissements d’accueil.

Plus de 80% des séniors souhaitent rester à leur domicile le plus longtemps possible, ce qui suppose la mise en place de solutions d’accompagnement adaptées pour un plus grand confort de vie au quotidien.

Néanmoins… Gérer la dépendance d’un proche est souvent une angoisse, notamment pour les babyboomers : • 66% ont été confrontés à la dépendance d’un proche • 80% des français craignent la perte d’autonomie (sondage ORCIP France info) • 15% seulement pensent pouvoir y faire face facilement (Ipsos ANSP 2010)

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter
Vous aimez nos articles ? Abonnez-vous à notre newsletter

 

 

Les commentaires sont fermés