Description  1

Cybedroïd, le fabricant de robots basé à Limoges, a créé en juillet dernier, Hocaro, une start-up destinée à adapter ses semi-humanoïdes à de nouvelles missions d’aide à la personne. Interview de Lucile Peuch sa directrice générale.

Pouvez-vous présenter votre robot Zeli ?

Zeli est un robot créé par la société Cybedroïd à Limoges. C’est un robot de type semi-humanoïde ce qui signifie qu’elle possède des bras et une tête mais qu’elle est sur plateforme roulante. Elle mesure 1m40, pèse 40kg environ et possède une autonomie de plus de 8h.

Quels services propose-t-il aux Seniors ?

Notre projet est encore au stade de la R&D. Nous travaillons sur la réalisation des premières applications pour les seniors et personnes handicapées. Aujourd’hui, Zeli est un robot capable de se déplacer de manière autonome, de répondre à des questions simples (indiquer la météo du jour, les derniers résultats du sport ou lire un email), de serrer la main et de vous suivre si vous la prenez par la main.
Nous travaillons actuellement sur les premiers applicatifs qui devraient couvrir la détection de chute et l’accompagnement d’un résident à un point d’intérêt entre autre.

Quels sont les intérêts d’un robot ?

Nous souhaitons travailler tout d’abord pour les aidants et le personnel de santé. Notre but est de soulager leur travail pour pouvoir remettre le lien humain au cœur de leur métier. Notre but est de travailler en accord avec les aidants et le personnel des instituts afin de comprendre leurs problématiques de tous les jours et de trouver des solutions pour les soutenir dans les tâches rébarbatives ou complexes à réaliser.

Nous avons pu définir plusieurs applications suite à des rencontres lors de salons ou des visites de maisons : détecter une chute, servir un verre d’eau, accompagner une personne à un point d’intérêt et créer des applications de stimulation de l’esprit, de la mémoire et des muscles.

Bénéficiez-vous de financements pour développer ce robot ?

Nous sommes actuellement soutenus par plusieurs aides tels que le CRSD, un dispositif pour inciter les nouvelles entreprises à s’installer sur Châlons en Champagne suite au départ des militaires. Nous avons aussi obtenu le programme Start up proposé par le Grand Est visant à renforcer notre société.
Nous sommes par ailleurs soutenus par la BPI sur l’innovation.

Comment imaginez-vous Zeli dans 5 ans ?

C’est très loin 5 ans pour une société qui vient de voir le jour (notre création remonte à juillet 2016), encore plus dans la robotique où tout est à construire.

Il faut rappeler que Zeli est un prototype, elle doit être fiabilisée et modifiée afin de convenir aux besoins de l’aide à la personne. Dans 5 ans, elle pourrait revêtir un aspect bien différent suivant les demandes et les besoins de nos partenaires et clients.

Nous pensons que nous travaillerons sur des solutions plus abouties de Zelis et que celles-ci aideront efficacement le personnel de maisons de retraites, d’Ehpad et d’instituts. Nous pensons aussi que Zeli ne sera plus la seule robote proposée par Hocaro et que nous pourrons offrir de multiples solutions robotiques pour s’adapter aux mieux aux demandes.

 

Les commentaires sont fermés