L’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations présentent les résultats d’une étude sur le phénomène de solidarité intergénérationnel et familial : l’implication des grands-parents auprès de leurs petits-enfants. Si ces moments sont synonymes de bonheur pour 96% des premiers, ils sont aussi source de fatigue intense pour un tiers d’entre eux et entraînent de vrais bouleversements de comportements, entre dépenses extraordinaires et mode de consommation exceptionnels. L’étude révèle également que les grands-parents sont des maillons indispensables à bien des égards pour leur progéniture, de première comme de deuxième génération. Les grands-parents : une aide considérable pour garder les enfants 61 % des grands-parents déclarent que leurs rythmes de vie ont été chamboulés à la naissance de leur premier petit enfant. Si 37 % d’entre eux estiment que leurs enfants ne leur confient pas les « petits » assez souvent, plus d’1 grand-parent sur 2 déclare s’occuper régulièrement d’eux tout au long de l’année, pendant la semaine et/ou le week-end. 68% des grands-parents acceptent également la responsabilité de les accueillir pendant les vacances scolaires, et ce pour une durée non négligeable : ces périodes de vacances partagées entre papys, mamies, petits ou ados, représentent 28 jours par an en moyenne, soit 4 semaines pleines !

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

Les commentaires sont fermés