Personne âgée
Personne âgée

Face à une crise sanitaire et sociale sans précédent, les Petits Frères des Pauvres publient leur 4e rapport sur l’isolement et la solitude des personnes âgées, consacré cette année aux effets du confinement sur les personnes de plus de 60 ans. Un sujet qui donne la parole à tous les aînés, même ceux en exclusion numérique, et qui révèle qu’en dépit d’un bel élan de solidarité familiale et citoyenne, de nombreuses personnes âgées, en particulier les femmes âgées aux revenus modestes, ont encore davantage souffert de solitude et d’isolement. Ce rapport montre aussi la nécessité d’apporter des solutions nationales et territoriales pour faire de la lutte contre l’isolement des aînés une priorité.

Depuis 3 ans, les Petits Frères des Pauvres publient un rapport sur une des problématiques vécues par les aînés isolés. Face à la crise sanitaire et sociale sans précédent, la 4e édition de ce rapport est consacrée aux effets du confinement sur les personnes âgées. Comme à son habitude, l’Association a privilégié une méthodologie qui permet aux aînés, même ceux exclus du numérique, de pouvoir prendre la parole.

« Depuis quelques semaines, l’isolement des aînés est devenu un sujet majeur. Nous saluons le formidable élan de fraternité qui s’est dirigé vers les personnes âgées pendant le confinement. Mais cette crise a aussi complexifié des situations d’isolement existantes et en a créé d’autres. Les questionnements sur la place des personnes âgées dans notre société demeurent, tout particulièrement ceux liés à la liberté et à la protection des plus vulnérables. La vraie distanciation sociale, c’est l’isolement des personnes âgées. À l’heure où se profile la création d’un 5e risque, il est plus que jamais urgent d’intégrer que l’isolement est un facteur aggravant de perte d’autonomie, de créer d’ambitieuses politiques nationale et territoriales pour lutter contre cet isolement et de construire une société la plus inclusive possible pour les aînés. » Alain Villez, Président les Petits Frères des Pauvres.

Pour que l’élan solidaire ne s’arrête pas après la période de confinement, pour que les personnes âgées ne retombent pas dans l’oubli, les Petits Frères des Pauvres lancent un nouveau mouvement sur internet avec le hashtag #PlusJamaisInvisibles. Pour viraliser l’opération, l’Association a créé une série de GIFs mettant en scène nos aînés pour qu’ils ne soient plus jamais invisibles aux yeux du grand public. Ces gifs seront diffusés sur les réseaux sociaux des Petits Frères des Pauvres, et relayés par des influenceurs et des sites partenaires. Une multitude de GIFS seront ainsi disponibles pour que les internautes puissent les diffuser à leur tour pour propager le message de sensibilisation de l’Association.

LES 10 GRANDS ENSEIGNEMENTS DE L’ETUDE

Enseignement n° 1 : une profonde modification des relations sociales avec une intensification des relations familiales et une baisse d’intensité des relations amicales et de voisinage. 720 000 personnes âgées n’ont eu aucun contact avec leur famille durant le confinement.

Enseignement n° 2 : 87 % des personnes âgées ont eu quelqu’un à qui se confier, mais 650 000 personnes âgées n’ont eu aucun confident.

Enseignement n° 3 : 32 % des Français de 60 ans et plus ont ressenti de la solitude, soit 5,7 millions de personnes. 13 % ont ressenti cette solitude de façon régulière. Ce qui manque le plus, c’est de voir ses proches.

Enseignement n° 4 : pour 94 % des Français de 60 ans et plus, la lutte contre l’isolement des personnes âgées est un sujet important.

Enseignement n° 5 : des aînés responsables qui ont limité leurs sorties pendant leur confinement. 15 % des 60 ans et plus, soit 2,5 millions de personnes, ne sont jamais sortis. Les aînés comptent, à 80 %, continuer à limiter leurs sorties et leurs contacts pendant le déconfinement. Plus de 830 000 personnes âgées ne souhaitent pas sortir.

Enseignement n° 6 : le confinement a généré un impact négatif sur la santé morale pour 41 % des personnes âgées et 31 % sur la santé physique.

Enseignement n° 7 : La solidarité s’est organisée autour des personnes du Grand Âge mais 500 000 personnes de 60 ans et plus n’ont pas reçu l’aide dont elles avaient besoin.

Enseignement n° 8 : 69 % des personnes âgées ont constaté l’élan de solidarité envers eux pendant la crise mais seulement 31 % pensent que les Français seront plus solidaires après la crise.

Enseignement n° 9 : des aînés internautes, qui ont découvert les appels visio pendant le confinement, mais il y a toujours une forte exclusion numérique des personnes âgées : 4,1 millions de Français de 60 et plus n’utilisent jamais Internet, surtout les plus âgés et les plus modestes.

Enseignement n° 10 : pour les ainés internautes, le numérique est utile mais n’a pas été jugé indispensable pour supporter le confinement. Pour 87 % des non-internautes, le numérique n’a pas été un manque.

 

Les commentaires sont fermés