Description 3

frederi-serriere-ms

Les Séniors : une cible et des consommateurs comme les autres… mais plus âgés ? Comment saisir les tendances chez les Séniors, qui, souvent, orientent résolument  leur consommation et leurs comportements ?

Frédéric Serrière, Conseiller de dirigeants en stratégie et Silver Economie nous livre en exclusivité son point de vue précis et nuancé d’une cible souvent mal comprise.

Les séniors, nouvel « or gris » ?

Avec le lancement de la Silver économie en 2013 (1), la perception du marché les seniors a quelque peu évolué. La Silver économie concerne l’ensemble des produits et des services destinés aux personnes âgées. Plus officiellement, il s’agit de tous les produits et services qui devraient permettre d’améliorer l’espérance de vie ou d’aider au quotidien les personnes dépendantes et fragilisées.

Ainsi, lorsque nous parlons de Silver économie, il est possible de constater que ce sujet est très fortement lié à ce que nous appelions le secteur du grand-âge. C’est-à-dire au secteur d’activités comme le maintien domicile, la santé, l’aménagement de l’habitat, et les services à la personne.

Il est plus réaliste de parler de deux visions économiques de ce thème : le « marché du grand-âge » avec les services à la personne, le maintien à domicile et la santé et puis, le « marché des seniors » défini par la consommation et les activités de l’ensemble des plus de 60 ans que ce soient des produits et services spécifiquement seniors ou pour toutes les générations. En 2014, la première vision pesait 57 milliards d’euros de chiffre d’affaires (2) et la seconde représente 90 milliards d’euros (3) de chiffre d’affaires (en excluant les dépenses de santé des derniers mois de vie).

Cette distinction est importante, car le sujet de la Silver économie défini comme le grand âge, reste pour le moment, restreint à un secteur relativement limité, avec des générations qui seront démographiquement en très faible croissance durant les 6 prochaines années. Ce sont des générations qui n’ont pas vraiment eu l’habitude de consommer ou qui n’en n’ont plus vraiment envie en vieillissant.

Par compte, si nous parlons de la consommation et des activités de l’ensemble des plus de 60 ans, nous y intégrons la génération des baby-boomers, qui ont entre 55 et 70 ans (en 2016). C’est un groupe de personnes plus vaste (15 millions) et plus habitué à la consommation tout en étant, pour la plupart, très autonomes sur le plan de la santé.

> Lire le suite sur Marketing-Professionnel.fr

Laisser votre commentaire