La population vieillissante de l’Allemagne compromettra la croissance économique potentielle d’ici le milieu de la prochaine décennie à mesure que la génération de baby-boomers entrera à la retraite, prévoyait en avril 2017, la banque centrale du pays.

« À moyen terme, la chute de la population et le vieillissement de la main-d’œuvre en Allemagne réduiront considérablement la croissance économique« , ont déclaré les économistes de la Bundesbank à Francfort dans leur rapport mensuel pour avril.

Selon les tendances actuelles, le nombre de personnes en âge de travailler en 2025 sera le même qu’en 2016, selon les experts, ce qui signifie que la croissance potentielle tombera «sensiblement en dessous de 1,0%» par rapport aux près de 1,25% observés entre 2011 et 2016.

L’Allemagne, après avec été «l’homme malade de l’Europe», est devenue la puissance économique du continent ces dernières années, enregistrant une croissance de 1,9% en 2016. Pendant ce temps, le taux de chômage du pays est à son plus bas depuis la réunification en 1990, à 5,8%.

Les réformes du marché du travail au début des années 2000 ont entraîné la reprise du chômage de l’Allemagne, alors qu’une forte proportion de femmes sont en emploi par rapport aux autres économies avancées.

Mais les années à venir verront le nombre d’Allemands dans la cohorte de 60 à 75 ans croître de plus de 3,0 millions, alors que les personnes nées pendant le baby boom jusqu’à la fin des années 1960 atteignent l’âge de la retraite.

Pendant ce temps, le nombre de personnes nées en Allemagne âgées de 45 à 54 ans tombera de 3,5 millions, et 2,5 millions moins entre 15 et 29 ans.

Des niveaux relativement élevés d’immigration et une plus grande productivité chez les travailleurs âgés, qui ont plus d’expérience et de formation et des taux de participation plus élevés dans l’économie, devraient compenser les effets du vieillissement pendant un certain temps.

Mais le nombre de personnes disponibles pour la population active commencera à tomber d’ici 2025 au plus tard – même dans un scénario d’immigration très élevé avec quelque 300 000 nouveaux arrivées par an.

Les entreprises pourraient déjà empêcher de faire des investissements à long terme en Allemagne en raison des perspectives démographiques, disent les économistes de la Bundesbank.

« Selon les prévisions, la croissance à moyen terme sera largement soutenue par l’évolution de la productivité« , ajoutent les experts, avec une augmentation au cours des prochaines années avant un ralentissement des niveaux observés pour la dernière fois dans les années 2000.

 

 

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter

Vous aimez nos articles ?
Abonnez-vous à notre newsletter

 

Les commentaires sont fermés