Description 2

En Chine, la population vieillit rapidement et met une importante pression sur le système de santé du pays.

D’après l’estimation des Nations Unies, la population chinoise de plus de 65 ans atteindra 330 millions d’ici 2050. Cela équivaut à peu près à la population totale actuelle des États-Unis.

Pour faire face à la demande sur le système de santé, la Chine se tourne vers l’intelligence artificielle (IA). Les avantages de l’utilisation de l’IA sont particulièrement attendus en Chine. Les services médicaux sont rares dans les zones rurales, tandis que les zones urbaines souffrent de la pression de la population croissante.

La « stratégie de santé intelligente » de la Chine fait partie de son plan stratégique global d’IA, qui comprend le développement de diverses technologies de soins de santé liées à l’IA, en mettant fortement l’accent sur les soins aux personnes âgées.

Selon les dernières données de l’Organisation de coopération et de développement économiques, la Chine compte 1,8 médecin pour 1 000 personnes, contre 2,56 pour les États-Unis et 5,1 pour l’Australie.

Diagnostic intelligent, objects portés, surveillance de la santé via l’IA, chirurgie assistée par robot, reconnaissance intelligente de l’image médicale et la génomique médicale sont autant de pistes actuellement étudiées.

Dans un article du South China Morning Post, le Dr Andy Chun, professeur agrégé à la City University de Hong Kong, a décrit trois domaines clés dans lesquels l’IA peut être utilisée dans les soins de santé:

Apprendre en profondeur pour analyser les images médicales
L’informatique cognitive pour capturer et appliquer les connaissances médicales
Analyses AI pour assurer une surveillance continue de la santé

« La profession médicale est particulièrement bien adaptée à l’utilisation de l’IA. Les médecins se fient beaucoup aux sens perceptifs, comme la vision et l’ouïe, pour recueillir des informations sur la santé des patients. Les approches de réseaux de neurones artificiels tels que l’apprentissage en profondeur sont idéales pour exactement ce type de travail », a-t-il expliqué.

Actuellement, des chercheurs chinois ont utilisé avec succès l’IA sur les scintigraphies oculaires pour diagnostiquer les cataractes congénitales aussi précisément que les médecins humains. Certains hôpitaux utilisent déjà l’apprentissage en profondeur pour traiter les images médicales, comme les tomodensitogrammes et les radiographies, afin d’identifier et d’analyser les anomalies.

Parmi les géants de la technologie, l’unité de santé d’Alibaba utilise l’IA pour aider au diagnostic, tandis que Tencent utilise l’IA pour la détection précoce des cancers. Au-delà du diagnostic, l’IA est utilisée pour lire et comprendre des millions de documents en ligne.

Pour un professionnel de la santé, la connaissance va au-delà du manuel: ils doivent se tenir au courant des dernières recherches médicales et des produits pharmaceutiques. Pour qu’une IA puisse enregistrer des millions de points de données, elle peut accélérer le diagnostic et recommander un traitement.

iFlyTek et Tsinghua University ont créé un système d’IA qui a réussi l’examen de licence médicale chinois. Il a même réussi mieux que 96 pour cent des candidats.

Selon le SCMP, Frost & Sullivan a prédit que l’IA pourrait améliorer les résultats du traitement médical de 30 à 40%, tout en réduisant les coûts de 50%.

Pour que l’intelligence artificielle soit précise dans l’analyse prédictive, vous aurez besoin de grandes quantités de données. Dans le même ordre d’idées, les consommateurs sont de plus en plus soucieux de leur santé, ce qui pousse à utiliser des dispositifs portables et des dispositifs de suivi de la santé.

Avec des trackers de santé plus accessibles aux utilisateurs, couplés avec la population de 1,4 milliard de la Chine, cela se traduit par une énorme quantité de données en temps réel.

Comme l’utilisation de l’IA devient plus répandue dans le domaine médical et parmi les consommateurs, la Chine sera bientôt en mesure de fournir des soins de santé personnalisés à plus de gens à moindre coût.

 

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter

 

 

Laisser votre commentaire