550 000 décès, 1,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 18 000 personnes dans 2500 entreprises. La Confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie a commandé un sondage à l’IFOP auprès des 242 entreprises adhérentes. Il révèle une forte évolution de la demande des familles en matière d’obsèques depuis ces dix dernières années. Les familles souhaitent une individualisation et une personnalisation des obsèques (Mise à disposition d’un salon funéraire à 45 %), organisation d’un cérémonial spécifique (33%), soins de présentation des défunts (24%). En cas de crémation, un lieu de recueillement est recherché, la pratique de dispersion des cendres est en voie de diminution. 84% des professionnels interrogés estiment que les familles voudront des obsèques payées à l’avance (contrats d’obsèques). Le prix moyen d’une inhumation s’établit entre 2100 et 3100 euros selon les prestations choisies. Les profesionnels de nouvelles demandes des familles : être accompagné, assisté, conseillé dans les démarches notamment administratives, voire une aide psychologique. La tendance lourde de la crémation s’accentue pour 79% des professionnels interrogés. Autres articles du même sujet :Funéraire : les Français veulent plus d’écologieEvolution des rites funérairesHakisa : associe lien social et habitat augmenté…

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

Les commentaires sont fermés