Lunette_transmetteur_AtolZen

Atol les Opticiens s’engage pour le « bien vieillir chez soi » avec les lunettes connectées Atol Zen, véritable produit d’intérêt général puisqu’il facilite le maintien à domicile des personnes âgées. La marque s’inscrit ainsi dans cette dynamique du « bien vivre chez soi en toute sécurité » en partenariat avec Bluelinea, expert de la téléassistance 24h/24.

Il s’agit d’une innovation majeure qui apporte une vraie sérénité d’esprit aux personnes âgées mais également à leur famille. Ces lunettes connectées intègrent une solution indétectable et fiable qui déclenche automatiquement une alerte en cas de chute. Développée par la start-up française ABEYE, incubée par Atol les opticiens, la technologie utilisée s’appuie sur un algorithme de détection de chute développé par le CNRS (celui-ci permet la détection de 80% des chutes (tous les types de chutes) contrairement aux bracelets connectés qui eux ne vont détecter que 20% des chutes, et essentiellement les chutes lourdes).

Comment cela fonctionne ?

En cas de chute quelle que soit l’intensité (chute forte ou molle), la monture déclenche automatiquement une alerte (grâce à une connexion radio) auprès du service de téléassistance, disponible jour et nuit. Un télé-transmetteur permet la mise en relation, on peut le mettre partout chez soi ou même l’emporter. Aucune connexion internet n’est nécessaire, la batterie est autonome et se recharge de la même façon qu’un téléphone. Si besoin, les secours et les proches sont prévenus. La monture dispose également d’un bouton alerte physique (non tactile) qui peut être actionné manuellement et facilement en cas de malaise sans chute.

Autre avantage et pas des moindres : le dispositif est invisible et non stigmatisant. Les lunettes Atol Zen ressemblent à n’importe quelle autre paire de lunettes dite « classique ». Leur design n’attire pas l’œil. Les branches sont fines. Impossible de voir qu’elles comprennent un dispositif annexe.

Une innovation Made in France

Les lunettes Atol Zen sont fabriquées dans des usines basées sur Toulouse et Beaune. 98% de l’électronique vient de France.

« Les opticiens Atol continuent d’innover au service du bien voir et du bien-être en proposant les lunettes Atol Zen connectées à une téléassistance. Développées par notre startup incubée Abeye, ces lunettes intelligentes ont été conçues pour les seniors qui souhaitent rester chez eux et conserver leur autonomie. Notre partenariat avec Bluelinea, expert de la Silver Economy, nous permet à nous Opticiens Atol, de proposer un service utile intégré aux lunettes », Eric Plat, Président-Directeur Général d’Atol les Opticiens.

Deux options tarifaires sont disponibles

L’abonnement « all inclusive » à 64€ TTC/mois sans engagement, éligible à un crédit d’impôt de 50% (Dispositif / Service à la Personne) avec le coût de la monture compris (les verres à la vue sont issus de l’offre 100% santé sans reste à charge ou de l’offre libre).

L’abonnement « classique » à 39€ TTC/mois sans engagement et est éligible à un crédit d’impôts de 50% (Dispositif / Service à la Personne). Cet abonnement ne comprend pas la monture Atol Zen. Celle-ci est disponible à partir de 320€ TTC (les verres à la vue sont issus de l’offre 100% santé sans reste à charge ou de l’offre libre).

À propos Atol les Opticiens

L’innovation au service de la santé et du bien-être et à tout âge

Depuis sa création en 1970, Atol les Opticiens s’est imposée comme l’enseigne d’optique référente en matière de santé visuelle. En incubant la startup française de la Med-Tech ABEYE, Atol les Opticiens revendique à nouveau son attachement à l’innovation mais également au savoir-faire français et conforte son image d’étendard du Made In France qu’on lui prête depuis plusieurs années.

Soucieuse de vouloir améliorer la santé visuelle et le bien-être de tous, à tous les moments de la vie, Atol les Opticiens a également mis au point une paire de lunettes dédiée aux personnes âgées qui détecte les chutes, Atol Zen. Le dispositif est équipé d’un système connecté qui va détecter la chute, renseigner une plateforme de services via un télé-transmetteur et appeler la personne qui a chuté pour savoir si elle va bien.

Source Communiqué de presse

Laisser votre commentaire