Description 3

auxivia Le 1er service de prévention & de suivi de la déshydratation en maisons de retraite

AUXIVIA propose un service automatisé de suivi et de traçabilité de l’hydratation pour accompagner les professionnels de santé. Conçu avec des professionnels de santé, le service développé par AUXIVIA utilise des verres connectés non intrusifs, non-stigmatisants et ergonomiques, adaptés au mieux aux usages des personnes âgées et de leurs aidants.

Ce service clé en main automatise l’intégralité du processus de collecte et de remontée des données hydriques. Il permet ainsi de mieux piloter les politiques hydriques de l’établissement et de suivre de manière personnalisée chaque résident.

« Nous avons rencontré un franc succès auprès des familles qui sont sensibilisées à l’hydratation en période de canicule. À ce jour, il n’y avait aucun dispositif pour quantifier la prise hydrique, le service proposé par AUXIVIA a tout son intérêt pour s’inscrire dans le Plan bleu mis en place à chaque épisode de canicule » témoigne Annick Blanchet, directrice de la résidence des 9 Soleils du groupe Omeris.

Les verres intelligents AUXIVIA s’utilisent comme des verres normaux et mesurent la quantité bue. Des balises disposées dans les chambres et au réfectoire permettent de reconnaître le résident qui utilise le verre. La plateforme AUXIVIA synthétise les situations hydriques de chaque résident et donne des indicateurs personnalisés de suivi.

Le service développé par AUXIVIA s’adresse aux maisons de retraite médicalisées, mais également au secteur du maintien à domicile.

Une hydratation optimisée et une économie considérable du temps de suivi de l’hydratation

AUXIVIA compte à ce jour plus de 300 résidents suivis et plus de 500 verres utilisés quotidiennement. Cela représente 1 965 litres d’eau bue et une moyenne de 142 ml par résident et par repas. La mise en place du service AUXIVIA a permis d’économiser plus de 790 heures de suivi d’hydratation, représentant une économie en temps moyen de suivi de l’hydratation de 60 heures par mois et par EHPAD. « Le produit [est] très intéressant. Les soignants se sont rapidement adaptés à la charge et à la distribution. Les problèmes qu’on rencontre […], sont secondaires par rapport à tout ce que ça nous apporte dans notre fonctionnement au quotidien » commente un Directeur d’EHPAD public en région parisienne.

Selon l’INSEE, le nombre de personnes de 75 ans et plus en France devrait passer de 5,2 millions en 2017, à 11,9 millions en 2060 (1) ; le nombre de personnes en perte d’autonomie de 1,5 à 2,3 millions. La population nécessitant un hébergement en EHPAD devrait quant à elle s’accroître de plus de 375 000 personnes d’ici 2040, soit 37% des personnes âgées en perte d’autonomie (2). Plus que jamais, le bien vieillir représente un enjeu de société. Qui plus est, le niveau de dépendance des personnes âgées en maisons de retraite ne cesse d’augmenter et implique, par conséquent, de plus en plus de soins de la part du personnel soignant. Prendre en charge les risques de déshydratation représente aujourd’hui une problématique quotidienne pour le personnel soignant en maisons de retraite. A l’occasion des Journées Nationales des innovations en santé, AUXIVIA lance son 1er service innovant de prévention et de suivi de la déshydratation en maisons de retraite basé sur des verres connectés.

Prévenir la déshydratation : un objectif important dans la prise en charge du sujet âgé En France, 728 000 personnes fréquentent un établissement d’hébergement pour personnes âgées ou y vivent, soit 10 % de la population âgée de 75 ans ou plus et un tiers de celle âgée de 90 ans ou plus. Leur niveau de dépendance ne cesse de s’alourdir, passant de 81% en 2011 à 83% en 2015. La prise en charge de ces personnes fragilisées s’avère ainsi toujours plus complexe pour le personnel soignant.

La déshydratation est la perturbation métabolique la plus fréquente chez la personne âgée. Même sous une forme latente, elle joue un rôle majeur dans le développement de diverses pathologies. Prévenir la déshydratation est donc primordial chez le sujet âgé et permet de diminuer, entre autres, les risques de constipation, d’infections urinaires ou de chutes. « La perte de la sensation de soif est fréquente chez la personne âgée, les troubles cognitifs peuvent également perturber la prise hydrique classique. C’est une problématique quotidienne. » commente Stéphane VILLARD, cadre de soins de la résidence des 9 soleils du groupe Omeris.

Aujourd’hui, la traçabilité est une préoccupation quotidienne en maisons de retraite.

« Sur le cahier de transmission, les cadres de soins notent qu’il faut faire boire les résidents. Cela ne veut pas dire que c’est toujours fait. Le problème de traçabilité est un sujet essentiel. L’analyse des données est importante » souligne le Dr Jean-Marie VETEL, Directeur de la politique médicale DOLCEA, GDP Vendôme.

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter

 

 

Laisser votre commentaire