7 médicaments par ordonnance. C’est le chiffre défini par l’analyse effectuée sur la base d’ordonnances anonymisées de 905 patients dont l’âge moyen et médian était de 77 ans et dont la médiane de prescription était de 7 (extrêmes de 3 à 23 médicaments prescrits).

Teva a dévoilé les résultats globaux d’une étude (pharmaco-épidémiologique) conduite pendant 2 ans en partenariat avec le service ICAR de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière et qui a porté sur l’analyse de 1 000 ordonnances de personnes âgées de plus de 65 ans polymédiquées.

Enseignements :

Compréhension des traitements :

  • 29 % des patients disent ne pas savoir pourquoi sont prescrits leurs médicaments.
  • 56 % d’entre eux sont en quête d’information sur leurs prescriptions dont 43 % recherchent des informations sur les notices dans les boîtes de médicaments.
  • 85 % des patients prennent et préparent seuls leurs médicaments.

Prise du traitement :

  • 45 % disent avoir déjà oublié de prendre leurs médicaments au bon moment.
  • 43 % disent n’avoir pas pris leur traitement car ils avaient l’impression que celui-ci faisait plus de mal que de bien.

? Enseignements des questionnaires pharmaciens :

Conseils sur les médicaments :

  • 49 % des conseils délivrés par les pharmaciens portent sur les médicaments nouvellement prescrits et 15 % sur tous les médicaments.

Conseils sur les risques d’interactions médicamenteuses :

  • 26 % alertent sur les interactions médicaments / médicaments.
  • 30 % alertent sur les interactions avec les aliments.

Connaissance des pathologies du patient par le pharmacien :

  • Dans 53 % des cas, le type de pathologie n’est pas connu de façon précise par le pharmacien. Parmi les patients, 96 % recevaient au moins un médicament nécessitant une adaptation posologique en cas d’IRC, alors que seuls 6 % des pharmaciens ont déclaré connaître la fonction rénale de leurs patients.

Source Teva Santé

Les commentaires sont fermés