Une étude, publiée le 3 décembre 2014, dévoile les avis de 210 DG/PDG d’entreprises à propos de la Silver Economie. Une grande majorité est très prudente… encore. Le contrat de filière Silver Economie donne la définition suivante : ensemble d’activités économiques et industrielles qui bénéficient aux seniors. Elles permettent notamment une participation sociale accrue, une amélioration de la qualité et du confort de vie, un recul de la perte d’autonomie voire une augmentation de l’espérance de vie. Une vision «Grand Age» de la Silver Economie Dans les faits, les DG/PDG assimilent la Silver Economie à ce qui était appelé le secteur du grand âge. Autrement dit, ils décrivent la Silver Economie par sa cible ;: les personnes dites « ;dépendantes ou en perte d’autonomie ;» (1,3 millions de personnes âgées en France) et les personnes dites « ;fragiles ;» (4,5 millions de personnes âgées en France souvent de plus de 70 ans). Or, avec cette définition, les secteurs concernés sont souvent contraints et de nécessité : téléassistance, santé, services d’aide à domicile, aménagements de la maison… et les personnes âgées appartiennent à des générations qui sont – assez peu – demandeuses d’innovations, contrairement à la génération des Boomers (55/70 ans

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

Les commentaires sont fermés