Certains secteurs partent avantagés face à l’évolution démographique, comme la santé ou le tourisme. Mais rien n’est gagné d’avance: pour toucher une clientèle aussi large que possible, il faudra s’adapter. ; «Il est absurde de projeter un boom économique basé sur la consommation dans les dix prochaines années alors que la génération du baby-boom atteint le sommet de son pouvoir d’achat» écrivait le futurologue britannique Paul Wallace en 1999. La remarque, six ans plus tard, conserve toute sa pertinence. ; L’évolution démographique ne va pas seulement constituer un poids pour la croissance. Elle risque de conduire à une complète redistribution des cartes entre les secteurs et les entreprises. La structure de la consommation risque de se trouver profondément modifiée. Les seniors n’ont en effet pas les mêmes besoins que les jeunes adultes. ; Personne n’est condamné d’avance. La stratégie qu’une entreprise adoptera aura autant d’influence sur ses résultats que son domaine d’activité. Les différents secteurs, cependant, ne partent pas égaux devant l’évolution démographique. «Certains vont connaître des croissances exponentielles, d’autres risquent de voir leur activité diminuer», écrit l’expert grenoblois Frédéric Serrière. ; Ceux qui partent avantagés ; – La santé part avec deux atouts. Une population âgée consomme davantage de

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

Les commentaires sont fermés