Document sans titre À partir de 2008 les nombreux “papy-boomers” prendront leur retraite: 300.000 personnes sur les sept années suivantes. Danger: la proportion de Finlandais sortant du monde du travail dépassera celle des jeunes-”entrants”. photo: Office de Tourisme de Finlande Comme ailleurs en Europe, mais avant tous les autres pays, la Finlande ayant connu le baby-boom dès 1944, le poids des inactifs pèsera lourdement sur les épaules du contribuable. Innovateurs, politiques et décideurs planchent sur une solution consistant à retenir quelques années de plus les retraités à venir, repousser l’âge-limite de la retraite de 63 à 65 ans, voire 68 ans. Mais cette prolongation se faire volontairement et par incitation: invités à reprendre du service, les seniors gagneront 4,5% de points-retraite supplémentaires, cumulatifs, à partir de 63 ans. Pour un retraité de 68 ans, cela correspond à 30% de pension de plus par rapport à ce qu’il aurait perçu à 63 ans. Ce n’est pas négligeable, mais l’appât du gain pourrait passer au second plan. Savoirs à transmettre Quartier de Sörnainen, à Helsinki. A l’Académie de théâtre – TEAK – Vesa Vierikko, acteur connu et professeur d’art dramatique rappelle: “Pour un étudiant-acteur il y a quinze points à connaître sur

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis
Tags:

Les commentaires sont fermés