Description 2

Quelques jours après que le spécialiste des ordinateurs et smartphones pour Seniors soit entré en Bourse, faisons le point avec Christophe BERLY le Fondateur et Directeur des opérations d’Ordissimo, une de société pionnière du marché des Seniors et de la Silver économie.

La rédaction : pouvez-vous nous présenter Ordissimo ?

Ordissimo est une société que nous avons co-créée, en 2002, avec deux copains, Alexandre Vielle et Brice Delmotte, tout simplement en regardant nos parents qui ne savaient pas se servir d’un ordinateur.

Notre cible est les plus de 55 ans au sens large et la moyenne d’âge de nos clients est de 70 ans. C’est-à-dire que nos clients sont des jeunes Seniors.

C’est un marché qui est très intéressant, car c’est une population qui est encore la plus aisée, avec un revenu environ 38 % supérieur au reste de la population. C’est aussi une population qui grandit sur le plan démographique.

Nous voulions ainsi proposer des solutions à cette population qui est généralement laissée un petit peu de côté, par rapport aux technologies.

La rédaction : Ordissimo conçoit et commercialise des ordinateurs, les tablettes et les smartphones. Est-ce bien cela ?

Oui effectivement. Il faut comprendre que nous avons deux métiers :

Le premier, le moteur de l’entreprise, est la vente de solutions technologiques qui sont essentiellement des ordinateurs et maintenant également des smartphones.

En plus, nous avons une deuxième activité qui est communautaire. Nous sommes partis du constat que nos clients avaient une relation très forte avec notre marque, alors nous avons décidé de diffuser du contenu que nous écrivons nous-mêmes ou écrit par nos propres clients, tels des fiches pratiques.

Ainsi, nos utilisateurs, mais aussi des utilisateurs externes peuvent se retrouver sur un portail que nous appelons Ordissinaute.

La partie communautaire est gratuite pour nos clients. Bien entendu, lorsque nous commercialisons des livres, il s’agit d’un service qui lui est payant.

Le réseau social en quelques chiffres : 120 000 utilisateurs par mois et 60 millions de pages vues par an avec des durées de connexion qui sont importantes.

 

La rédaction : Vous venez d’entrer est en bourse. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Il y a plusieurs raisons :

La première raison tient au fait, que depuis plusieurs années, nous sommes rentables avec une année 2017 très performante. Ensuite, nous aurions pu rester dans notre coin et connaître une croissance régulière, mais nous avons la volonté d’accélérer parce que nous pensons que nous avons vraiment éprouvé notre business modèle et nous pouvons le dupliquer.

Nous voulons encore accroître notre pénétration en France avec le lancement de smartphones, en augmentant le nombre de distributeurs ou encore, en améliorant encore la partie communautaire.

Le deuxième axe majeur du développement est l’international. La technologie que nous avons développée est, bien entendu, la même quel que soit le pays, donc il est assez facile de dupliquer notre modèle. Nous avons deux partenaires historiques Ingram et Techdata, qui sont des grossiste mondiaux importants et qui nous permettent de dupliquer assez facilement notre modèle.

Enfin le troisième axe, nous pensons également faire des acquisitions pour gagner du temps de notre développement.

Ensuite, être coté en bourse, apporte une crédibilité qui va nous permettre de nous développer plus facilement, notamment l’étranger.

La rédaction : Le positionnement d’Ordissimo est intéressant dans le sens que vous êtes sur le marché des jeunes Seniors, qui est plus important que celui des personnes plus âgées, ciblées par des entreprises plus petites, mais aussi, sur un marché que l’on peut juger trop petit ou pas assez important pour des très grands constructeurs du type HP ou Dell.

Effectivement, à notre sens, il y a trois grands axes. Le premier axe concerne le plus gros du marché avec des grandes marques telles HP, Apple, Toshiba, etc.  Ces marques conçoivent des ordinateurs et des interfaces universelles qui peuvent être utilisés par l’ensemble des jeunes générations et des adultes. Ces marques n’ont pas vraiment intérêt à développer une interface spécifique pour les Seniors, car les jeunes risqueraient de se détourner d’elles.

Le deuxième axe concerne les personnes plus âgées, qui commencent à rencontrer les premières difficultés plus ou moins liées à un début de dépendance. Sur ce segment de clients, il existe plusieurs marques qui conçoivent des ordinateurs, tablettes voir même, des smartphones qui sont spécifiquement adaptés et conçus pour ces personnes âgées.

De notre côté, notre philosophie est de s’adresser aux personnes entre 55 et 80 ans. Ils  veulent des beaux produits. En effet, ils veulent des produits simples, mais pas forcément des produits qui soient très spécifiques pour les Seniors. Nous ne voulons pas leur donner des produits qui soient stigmatisants.

Nos quatre piliers sont : la simplicité, avec des produits qui soient beaux et complets dans les usages et bien sûr, sans virus. Pour cela, nos ordinateurs sont développés sous Linux.

Au final, nous pouvons dire que nos concurrents sont les grands constructeurs d’ordinateurs tels HP, Dell, Apple ou Toshiba.

 

 

 

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter

 

 

Laisser votre commentaire