technologies et les seniors

Les actes de soins font partie intégrante de l’activité quotidienne des professionnels de santé, mais ils ne peuvent se substituer aux actions de prévention pour un suivi et des prestations adaptées et beaucoup plus qualitatives.

Chez Amaelles, parmi les services de santé, on retrouve notamment les SSIAD, services de soins infirmiers à domicile ; les CSI Centres de Santé Infirmiers, de proximité et de premier recours, ouvert 7 jours/7 et par ailleurs, le collectif a mis en place des accueils de jour ainsi que des plateformes de répit qui permettent d’accueillir des personnes fragilisées pendant une durée définie, et ainsi soulager un proche aidant.

La prévention est centrale dans l’approche d’Amaelles : au-delà de ses prestations de soins, Amaelles met déjà en œuvre des actes de prévention à travers des journées et des ateliers, et développe des outils innovants s’appuyant sur des outils numériques et technologiques permettant de suivre ou d’améliorer l’état de santé de sa patientèle. En partenariat avec différentes parties prenantes, dont des universités et des salariés Amaelles qui développent des projets intrapreneuriaux, le collectif teste notamment quatre services en e-santé.

E-nutriv, un programme numérique de prévention pour le dépistage de la dénutrition des personnes âgées ou en perte d’autonomie à domicile

La dénutrition s’installe souvent de façon insidieuse chez les personnes âgées ou en perte d’autonomie, et entraîne une diminution des apports nutritionnels, spirale dangereuse qui touche en France plus de 2 millions de personnes âgées de plus de 70 ans. Un dépistage systématique et précoce doit permettre une meilleure prise en charge chez des patients dénutris et la surveillance doit être fréquente, en fonction de l’état clinique et de l’importance du risque.

Déployé dans les départements du Haut-Rhin et du Territoire de Belfort, le programme E-nutriv s’adresse aux personnes âgées, et en particulier celles de plus de 70 ans en perte d’autonomie vivant à domicile. Son but est de prévenir, détecter et lutter contre la dénutrition avec le concours des proches.

À ce jour, le dépistage du risque de dénutrition au domicile est encore insuffisamment adressé en France. Le programme e-Nutriv répond à ces besoins, puisqu’il permet de réaliser la collecte régulière d’informations au domicile des personnes. Il est ensuite possible de détecter à travers les indicateurs recueillis, les personnes qui présentent un risque et de déclencher le cas échéant l’envoi d’une notification aux professionnels de santé et acteurs du domicile. Le programme s’appuie sur des technologies numériques, et est installé sur des objets connectés (notamment un coussin peseur, une balance et une tablette connectée) qui pourront surveiller le poids de la personne et émettre une alerte aux proches et au personnel médical en cas de diminution de celui-ci.

Le déploiement d’e-Nutriv bénéficie d’une aide du Programme d’Investissement d’Avenir du programme TSD « Innover pour développer l’offre de lieux de santé de proximité sur tous les territoires » et d’une aide d’AG2R la Mondiale.

Reper’âge, une application qui permet la détection des fragilités chez les personnes âgées en temps réel

Repér’âge est un dispositif de repérage de la perte d’autonomie utilisé au quotidien par les salariées d’Amaelles sur le terrain, du SAAD et du SSIAD. Cette application numérique, disponible sur les smartphones professionnels de nos salariés, a pour objectif d’évaluer le risque de fragilisation de la personne âgée, d’alerter et de sécuriser la traçabilité de l’alerte, enfin de réagir et élaborer avec les autres acteurs médico-sociaux une prise en charge adaptée. Les fragilités ainsi repérées sont : la nutrition, les chutes, l’iatrogénie médicamenteuse, les troubles cognitifs, l’isolement, la défaillance des aidants…

Grâce à cet outil innovant, reconnu et financé par l’Agence Régionale de Santé, les intervenantes à domicile gagnent en efficacité dans le suivi du bien-être et de l’évolution de la situation des personnes âgées. Lors de l’envoi d’une alerte, le responsable de secteur SAAD ou l’IDEC (infirmière coordinatrice) du SSIAD reçoit un mail. Cela lui permet d’être informé et d’agir selon le degré d’urgence.

Repér’âge est également un formidable outil de management positif : il valorise les salariées de terrain par leur rôle d’alerte et de signalement des fragilités et crée un esprit d’équipe. Utilisé par près de 300 salariés, aides à domicile et aide-soignant.e.s, l’outil permet une véritable interaction entre les services d’aide et de soins pour améliorer la coordination de la prise en charge et optimiser le parcours de santé pour tous.

OUNA, un assistant vocal qui permet de faciliter la vie des bénéficiaires mais aussi des proches aidants

Le projet OUNA a pour but de doter les personnes séniors et en situation de handicap d’un assistant vocal, permettant ainsi de faciliter la vie des bénéficiaires et des proches aidants. Ce système est actuellement en test dans les départements de la Meuse et du Haut-Rhin.

Le numérique en général et les écrans connectés avec assistance vocale en particulier, offrent des perspectives intéressantes, dès lors qu’ils sont mis au service de l’écosystème gravitant autour de la personne (famille, voisins, commerçants, professionnels de santé…) et n’entendent pas s’y substituer. La question de l’inclusion numérique (ou digitale) et sociale s’est posée de façon criante ces derniers mois pour les personnes âgées et d’autres populations vulnérables.

Dans ce contexte est né le projet d’Observation des Usages du Numérique pour les Aînés et les Personnes handicapées (OUNA). Il a pour ambition de trouver des réponses aux besoins essentiels en conduisant des expérimentations de services très opérationnels associant les professionnels de santé en charge du domicile, des EHPAD, des résidences seniors, des maisons d’accueil spécialisées ainsi que des foyers d’accueil médicalisés en s’appuyant sur les solutions de médiateurs numériques vocaux et les prestataires qui y ont intégré leurs services. Se sont associés à ce projet coopératif des établissements et structures médico-sociaux, des organisations territoriales coordonnées, des départements du Grand Est, des associations de patients et de familles, des collectivités locales engagées dans l’innovation, tous au service des seniors et des personnes handicapées.

Adel, une application qui détecte des risques du logement pour les personnes en perte d’autonomie qui souhaite être maintenu à domicile

Adel est une application de détection des risques du logement pour les personnes âgées, en perte d’autonomie vivant au domicile déployée dans les départements de l’Orne et du Haut-Rhin. Ce projet a été porté par Aurélie Bloc, ergothérapeute et responsable du service Prévention au sein d’Amaelles à Alençon. L’application est utilisée par les intervenants à domicile sur tablette pour prendre des photos et identifier des risques qui bénéficient chacun d’une ou plusieurs solutions détaillées. Ensuite, l’ensemble du dossier est complété et validé à distance par un ergothérapeute. L’application a pour but de prévenir la perte d’autonomie et diminuer les risques professionnels, notamment les troubles musculosquelettiques.

85% des personnes âgées expriment le souhait de rester chez elles le plus longtemps possible (selon une étude de l’Ifop et Sociovision de 2019), bien que le domicile soit l’une des principales causes de chute. Ces chutes ont des répercussions très importantes, tant sur le plan physique que psychologique, et représentent la première cause de perte d’autonomie. De plus, si le domicile est une source de risque pour les personnes qui y résident, il l’est également pour les intervenants qui les accompagnent quotidiennement. En effet, la mauvaise adaptation des logements est l’une des premières causes d’accident du travail dans la branche du soin à domicile.

Adel permet de poser un diagnostic et de donner des conseils pour réduire les risques liés au logement. L’application a été conçue pour qu’à chacun des risques identifiés, une ou des solutions soient systématiquement proposées. Chaque solution est détaillée et bénéficie d’un descriptif technique, d’un tarif moyen, de photos et pour certaines d’entre elles de vidéos et/ou d’une matérialisation 3D. Ces informations facilitent l’acceptation par les utilisateurs en les aidant à comprendre leur utilisation, leur mise en place, et leur encombrement.

Adel est développée par un consortium de quatre services d’aide et d’accompagnement à domicile : le réseau APA, Ville & Services, Aid’Aisne et Amaelles Orne UNA Alençon Perche et est soutenu par la Carsat Normandie, Viva Lab et la Région Normandie.

À propos d’Amaelles

Amaelles, premier collectif français d’associations d’aide et de soins à la personne, est une innovation sociale pensée et déployée par un groupe de citoyens et d’associations qui, partout en France, sont engagés dans l’accompagnement des particuliers de tous âges et de toutes conditions. Amaelles ambitionne de défendre et de transformer les emplois du secteur de l’aide et du soin à la personne et promouvoir leur utilité sociale, et invite les associations qui chaque jour innovent, inventent, se transforment au service du bien commun et de leurs clients, patients et résidents à rejoindre le collectif. Déjà plus de 13 associations et presque 10 000 salariés et bénévoles, partout en France, joignent leurs forces sous la bannière d’Amaelles.

 

Laisser votre commentaire