La dépense nette de soutien aux personnes âgées dépendantes s’élève à 6,89 milliards d’euros, soit 120 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2015 (+ 1,8 %) l’après La lettre de l’Odas. Mais elle évolue différemment selon qu’il s’agit du soutien à domicile ou du soutien en établissement. En ce qui concerne l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) à domicile, la dépense qui s’élève à 3,32 milliards d’euros en 2016 augmente de 80 millions (+ 2,5 %). Cette augmentation s’explique par le début de la mise en œuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV) qui prévoit une revalorisation des plans d’aide d’APA à domicile. Les Départements ont en effet procédé rapidement aux révisions de plans engendrant semble-t-il un soutien renforcé aux plus dépendants. D’autres mesures prévues par la loi (aide au répit des aidants et financement élargi des aides techniques) n’ont pu être mises en place aussi rapidement. Cette augmentation s’explique aussi par un accroissement de 7000 bénéficiaires (soit un total de 724000). Cette reprise de l’augmentation du nombre de bénéficiaires par rapport à 2015 peut résulter d’un effet incitateur de la réforme qui a supprimé de facto le reste à charge pour les revenus les plus modestes. Inversement,

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

Les commentaires sont fermés