« Le vieillissement inévitable de la population mondiale aura un profond impact sur l’économie et le développement social mondial mais les moyens de s’y adapter et même d’en tirer profit existent », a souligné aujourd’hui à New York José Antonio Ocampo, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales des Nations Unies. « La part de la population en âge de travailler va se réduire et la force de travail vieillir tandis que la proportion des personnes âgées continuera de croître partout dans le monde à des taux sans précédent », indique le rapport intitulé ‘La situation économique et sociale dans le monde présenté par José Antonio Ocampo lors d’une conférence de presse au siège de l’ONU. Les pays en développement dont la population jeune continue de croître et notamment les pays à faibles revenus, verront une forte augmentation de leurs forces de travail jusqu’en 2050. Cette croissance pourrait ouvrir une fenêtre d’opportunités économiques de développement si les mesures requises sont appliquées. Toutefois, dans plusieurs pays en développement, le vieillissement de la population est déjà en cours, mais à un rythme plus accéléré et à des niveaux de revenus plus bas que ceux connu précédemment par les pays développés. Pour

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
   
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis

Les commentaires sont fermés