Description 3

Airbnb est en train de déployer une série de changements à son service, avec la dernière visant à rendre plus facile pour les personnes à mobilité réduite de trouver un hébergement accessible à travers le monde.

La société d’hébergement à court terme a ajouté de nouveaux filtres afin que les clients puissent facilement afficher des listes avec des caractéristiques spécifiques, y compris l’entrée libre dans les chambres, les entrées assez larges pour accueillir un fauteuil roulant, un lit de taille accessible et une baignoire avec une chaise de douche, entre autres.

Jusqu’à présent, les utilisateurs d’Airbnb ne pouvaient que rechercher des annonces «accessibles aux fauteuils roulants», qui, comme l’a elle-même reconnu dans un communiqué le jeudi 15 mars, «ne répondaient pas toujours aux besoins individuels des voyageurs».

Srin Madipalli, responsable des produits et programmes d’accessibilité chez Airbnb, et qui vit lui-même avec une atrophie musculaire spinale, a déclaré que les nouveaux filtres démontrent que l’entreprise «facilite le partage de maisons adaptées avec des voyageurs handicapés partout dans le monde». ajoutant que la mission d’Airbnb est de «permettre à quiconque d’appartenir à n’importe quel endroit, quel que soit son handicap».

Les changements apportés au site font suite à l’acquisition par Airbnb, vers la fin de l’année dernière, de Accomable, une start-up londonienne visant à aider les personnes handicapées à trouver des lieux accessibles pour leurs voyages et cofondée par Madipalli en 2015.

Différents groupes ont aidé Airbnb à développer les filtres, parmi lesquels le Conseil national de la vie autonome (NCIL). Kelly Buckland, directrice exécutive du NCIL, a déclaré que son équipe était «très heureuse de voir ce travail progresser et [nous] sommes impatients de continuer notre travail avec Airbnb pour améliorer encore les services aux voyageurs handicapés».

« En tant que personne handicapé et passionné de voyages, je suis extrêmement excité par les changements que nous effectuons chez Airbnb. Grâce à ces nouveaux filtres, nous facilitons le partage de maisons adaptées avec des voyageurs handicapés partout dans le monde. Notre mission est de permettre à quiconque d’appartenir à n’importe où, indépendamment du handicap » explique, Srin Madipalli, responsable produits et programmes d’accessibilité chez Airbnb

Le site d’hébergement a déclaré qu’il surveillera les nouveaux filtres afin de s’assurer qu’ils sont «utiles et précis» et, selon les commentaires des utilisateurs, qu’ils pourraient les améliorer et les étendre au fil du temps.

À l’avenir, Airbnb travaillera en étroite collaboration avec sa communauté d’hôtes et ses invités pour s’assurer que les nouveaux filtres offrent des informations aussi utiles et précises que possible, dans le but d’améliorer et d’élargir les filtres afin de soutenir le plus de voyageurs possible.

«L’introduction des nouvelles fonctionnalités et filtres d’accessibilité à tous les hôtes et invités n’est que la première étape de notre voyage pour améliorer l’accessibilité à Airbnb», a ajouté Madipalli. « Nous encourageons tout le monde à les utiliser et à envoyer leurs commentaires. »

Les entreprises de l’économie du partage comme Airbnb, Uber et Lyft ont fait face à des critiques dans le passé pour ne pas avoir répondu efficacement aux besoins des personnes à mobilité réduite. Cependant, ces entreprises ont progressivement apporté des changements à leurs services afin de les rendre plus accessibles, les nouveaux filtres d’Airbnb étant les derniers efforts visant à faire une différence positive.

« Handicap International est très fier de travailler avec Airbnb sur l’inclusion. Nous apportons notre expertise en matière d’accessibilité et de sensibilisation à l’importance d’accueillir les personnes ayant tous types de handicaps. Ce partenariat porte ses fruits puisque la plateforme Airbnb propose désormais de nombreux filtres pour permettre aux personnes de trouver des logements adaptés à leurs besoins. Les nouveaux filtres mettent également l’accent sur l’inclusion dans les voyages, ce qui est un problème majeur pour les personnes handicapées dans le monde entier. Il peut être extrêmement difficile pour les personnes handicapées de voyager, c’est donc une excellente base sur laquelle s’appuyer pour que les vacances soient accessibles à tous » explique Manuel Patrouillard, directeur général, Humanité et inclusion | Handicap International

 

 

Document sans nom

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter

 

 

Tags:

Laisser votre commentaire