Avec l’arrivée du «Silver Tsunami», les distributeurs américains se préparent au raz-de-marée des 78 millions de baby-boomers qui atteindront 65 ans et plus au cours des 12 prochaines années.

Avec leur pouvoir d’achat, les acheteurs seniors présentent une opportunité et un défi pour les détaillants. De grands noms tels que Kohl’s, Best Buy et Boscov comptent les plus de 60 ans comme une clientèle clé et font encore plus pour satisfaire ces clients.

« Cette démographie devrait être importante pour les détaillants, car il existe un écart entre l’échelle du pouvoir d’achat des consommateurs seniors et les offres actuelles dans le secteur de la vente au détail qui s’adressent davantage aux jeunes consommateurs » explique Deborah L. Weinswig. Fung Global Retail & Technology à New York.

Elle explique que les Seniors représentaient 14,8% de la population américaine, soit près de 48 millions de personnes en 2015, et devraient atteindre 20,7% d’ici 2020. De même, les dépenses des personnes âgées continuent de croître plus rapidement que les dépenses de consommation totales.

D’ailleurs une étude de Mc Kinsey publiée en mars 2016 indiquait que la majorité de la hausse de la consommation d’ici à 2030 serait générée par les 60 ans et plus.

L’entreprise américaine multinationale spécialisée dans la grande distribution, Kohl’s offre une réduction de 15% tous les mercredis dans ses magasins seulement pour les clients de 60 ans et plus, ce qui peut poser des questions de stigmatisation.

Best Buy a récemment lancé un programme pilote, baptisé «Assured Living» à Denver et à Minneapolis, un service d’alerte basé sur un capteur, reliant les soignants à leurs proches grâce à la technologie « de la maison intelligente ». En fonction des commentaires, Best Buy personnalise un système et sa Geek Squad installe la technologie dans la maison des parents et offre une formation pour l’utiliser.

« Best Buy est constamment à la recherche de nouveaux produits et services qui répondent au désir des aînés de maintenir un mode de vie indépendant, de rester en contact avec leurs amis et leur famille ou de se sentir en sécurité à la maison ou en ligne » explique Kevin Flanagan.

Les ménages âgés ont dépensé 143 milliard de dollars l’an dernier, en hausse de 6,7% par rapport à 134 milliard de dollars en 2015, selon les enquêtes nationales sur les dépenses des consommateurs.

La richesse familiale moyenne et le revenu réel avant impôt des ménages dirigés par la plupart des moins de 64 ans ont diminué entre 2001 et 2013, tandis que les ménages dirigés par des personnes âgées ont connu une hausse.

Les ménages de 65 à 74 ans dépensent plus pour la vente au détail que les ménages ordinaires, mais les ménages de 75 ans et plus dépensent moins que la moyenne pour la vente au détail.

Selon le chercheur de Fung, Swarooprani Muralidhar, les personnes âgées ont acheté deux fois plus de fournitures ménagères, de produits d’entretien, de livres et de périodiques que de vêtements (142% contre 62% de leurs dépenses moyennes totales en 2016).

 

NEWSLETTER - AGEECONOMIE.COM
Exemple de newsletter
Vous aimez nos articles ? Abonnez-vous à notre newsletter

 

Tags:

Laisser votre commentaire