Benjamin Zimmer

Par Benjamin Zimmer, Directeur Délégué Associé de Silver Alliance

Du sens, de l’utilité, de la solidarité, de l’audace, du progrès, de l’impact, du rebond… voilà bon nombre de termes que nous avons entendu durant des mois passés confinés, privés de liberté, dans nos domiciles !

Tous les soirs, sans exception, nous avons collectivement frappés des mains pour soutenir les soignants et les soignés, nous avons écouté sur le petit écran les sachants nous exposer les chiffres du jour nous annonçant comment il fallait se laver les mains, se tenir vis à vis de nos aînés, nous annonçant des tristes résultats sur le décès de centaines voire de milliers de personnes âgées, nous avons saisi, compris l’absence d’humanité dans les Ehpads. Déjà privé de liberté, les pensionnaires de ces institutions, se sont trouvés isolés des leurs et pris au piège par des murs censés les protéger ! Les murs n’ont pas empêché le virus de s’y installer pour créer des clusters morbides !

Qu’est ce qui nous restera de cette crise ? Quel progrès social, économique et sociétal nous aurons inventé pour accompagner nos aînés et soutenir les aidants ? Quels enseignements transmettrons-nous de cette crise aux nouvelles générations ?

Au moment où les personnes âgées auront eu le plus de besoin de nous, au moment où nous aurions dû faire des réformes systémiques, quitte à être impopulaire, tant sur le système de retraite que sur l’accompagnement de la perte d’autonomie, au moment où le vieillissement des populations de nos pays industrialisés s’accélère sans aucune comparaison possible à l’échelle de l’Humanité, notre gouvernement a choisi de tourner le dos à notre destin commun : le vieillissement ! Pourtant ce n’est pas faute de produire comme à son habitude des rapports pour lui apporter les signaux faibles de la société afin de mettre en place des mesurettes.

Oui, depuis le 1er janvier 2021, 100% Santé propose à tous les français, bénéficiant d’une complémentaire santé responsable ou de la complémentaire santé solidaire, des soins et un large choix d’équipements en audiologie, optique et dentaire, pris en charge à 100% afin d’améliorer l’accès aux soins et la prévention. Dont acte ! Beaucoup de français, très âgés, ne peuvent plus se déplacer pour aller se faire dépister !

Oui, il y a eu la prime à l’aménagement de la salle de bain pour adapter le logement au vieillissement de ses occupants. Malheureusement, elle s’est très vite arrêtée en asphyxiant la trésorerie des entreprises qui espéraient bénéficier de cet appel d’air pour gagner des nouveaux clients.

Oui, dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) dévoilé le 24 septembre dernier, l’accent est particulièrement mis sur le maintien à domicile des personnes âgées et le soutien financier aux structures professionnelles notamment en revalorisant le tarif national de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à 22 euros de l’heure. Est-ce que cela suffira à rendre ce secteur d’activité attractif sur le marché de l’emploi ?

Oui, la 5ème branche de la Sécurité sociale est officiellement née le 1er janvier 2021. La création de ce « nouveau risque social » doit permettre d’optimiser et de rationaliser les prises en charge des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap. Qui comprend son application concrète dans la vie quotidienne des français ?

Oui, un projet de loi visant à réussir la transition démographique pour lutter contre l’âgisme, a été déposé le 9 mars 2021 à l’assemblée nationale. Qui en a entendu parlé ?

Même si ces évolutions vont dans le sens de l’Histoire de notre Humanité qui vieillie, elles n’en demeurent pas moins parcellaires et très largement insuffisantes pour construire une société de la longévité créatrice de valeurs. Cette société s’impose à nous, c’est inéluctable. En France en 2030, 1 français sur trois aura plus de 60 ans.

L’Histoire l’a montré lors de nombreuses crises : nous sommes toujours punis par notre manque d’audace !

Nous aurions pu et nous devrions nous rassembler collectivement pour assurer notre futur ! Tous les jours, il est question des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique ! Pour faire quoi ? Pour vivre mieux, ensemble, et plus longtemps sur notre planète : bien évidemment ! Alors pourquoi traiter les enjeux démographiques et écologiques les uns à côté des autres alors qu’il faudrait les traiter les uns avec les autres pour trouver des solutions qui satisfassent le plus grand nombre de citoyens avec à la clé de nombreuses créations d’emplois sur tous les territoires avec du sens !

Qu’en pensent les candidats à la prochaine élection présidentielle ? Je suis curieux de le savoir !

 

Laisser votre commentaire